Véronique Fragni
Créatrice de SynerTEC

Un premier travail à fortes contraintes professionnelles (disponibilité, horaires atypiques, imprévus…) m’a amenée à construire des solutions innovantes pour préserver un engagement performant dans mon travail et une qualité de vie pour ma famille.
Le partage et le développement de cette expérience m’a progressivement engagée vers le métier de conseillère du travail.



Une expertise construite sur l’expérience personnelle, bénévole et professionnelle, ainsi que sur des compétences et connaissances acquises par la formation.

L'expérience

Personnelle :

Une carrière militaire de 16 ans dans la Marine nationale, à installer, dépanner et assurer la maintenance du matériel et des réseaux de télécommunication m’a confrontée à des sujétions professionnelles fortes. Les mutations, les déplacements, la disponibilité et les imprévus sont des contraintes au caractère opérationnel et au statut de ce métier.

Le conjoint Marin d’Etat et embarqué sur les bâtiments de surface (bateaux) et la famille résidant dans le nord de la France, limitaient tout soutien proche et complexifiaient la conciliation entre mes vies privée et professionnelle.

veronique fragni conseillère du travail

Bénévole :

Mes participations bénévoles aux instances sociales locales de mon employeur, des collectivités locales de mon territoire de vie et de la Caisse des allocations familiales, m’ont apporté une meilleure connaissance des solutions de proximité existantes. Cependant, malgré leur grande diversité, aucune d’entre elles ne répondait complétement à mes besoins.

Cette implication dans les démarches participatives locales m’a également permis de repérer des solutions « invisibles » car informelles et non institutionnelles et d'aménager ainsi la réponse ajustée à ma situation spécifique. Elle m’a également introduite dans un réseau d’acteurs et dans des démarches participatives de développement local.

Professionnelle :

Une fois mon diplôme d’assistante de service social obtenu, j’ai souvent eu l’occasion d’accompagner des hommes et des femmes dans la résolution de leurs difficultés à concilier leurs vies personnelle et professionnelle. J’ai notamment pu mettre en œuvre cette expertise en travaillant à l’action sociale des armées de Brest.

Ces diverses expériences m’ont permis de réaliser que les difficultés liées au travail ne se limitent plus à la conciliation des temps de vie. Mes formations et domaines d’intervention se sont ainsi élargis, comprenant entre autres les questions de conditions d’organisations du travail.


Les compétences

Formations :

formation

La formation d’assistante de service social (ITES Guipavas) m’a tout d’abord apporté de solides connaissances dans la relation d’aide, les interventions sociales individuelles et collectives, le travail en partenariat et en réseau. Elle m’a appris à me repérer parmi les différents acteurs et dispositifs sociaux, à comprendre leurs enjeux et savoir comment les mobiliser.

Les demandes d’aide des salariés concernaient de plus en plus des difficultés liées à l’accompagnement d’un proche âgé dépendant. C’est pourquoi j’ai suivi et obtenu la licence d’intervention sociale « responsable d’actions gérontologiques » (UBO Brest). Celle-ci m’a permis d’élargir mes partenariats, de mieux comprendre les problématiques liées au vieillissement et d’en approfondir les dispositifs.


Ces formations m’ont apporté de nombreuses compétences pour accompagner les salariés dans la résolution de leurs difficultés liées à leurs situations personnelles, celles-ci compliquant ou entravant leurs disponibilités physiques et psychiques dans leur activité professionnelle.
Elles étaient cependant insuffisantes pour agir sur les problématiques et difficultés liées aux conditions et organisations du travail.

C’est pourquoi j’ai suivi la formation et obtenu le diplôme de conseillère du travail (master 1) (ETSUP et CNAM Paris) et la certification de management par le travail réel (EM Lyon). Les diverses approches (sociologie, psychologie, philosophie) du travail, de l’emploi et des organisations, ainsi que les pratiques de gestions RH et de management ont enrichi mes compétences et me permettent aujourd’hui d’explorer d’autres champs du travail. Cette exploration élargie enrichit mon approche globale dans l’analyse réalisée d’une situation ou d’un phénomène. Cette approche globale de l’environnement du salarié, comme dans celui du travail apporte une analyse approfondie, une meilleure compréhension des problématiques et ouvre davantage le champ des possibles pour développer des solutions pérennes.

Je continue à me former en participant aux formations collectives proposées en présentielles ou par internet par divers acteurs : psychologue, gestionnaire RH.

Je complète ces connaissances et compétences par la lecture d’ouvrages et de documents ou en assistant à diverses conférences, en lien avec la santé, la sécurité, le bien-être au travail ou encore sur la responsabilité sociétale d’entreprise (ou d’organisation) et sur le développement de territoire. Ce dernier point étant une des approches spécifiques que je j’intègre dans mon métier de conseillère du travail.

formation


Ambassadrice

Tout commence en Finistère

Ambassadrice de l'association "Tout commence en Finistère" depuis ? // TEXTE A TROUVER